Une œuvre d’art unique

Histoire d’une réussite

Une œuvre d’art unique en BFUHP pour un résultat étonnant

Dans cet article nous allons voir ensemble l’histoire du réussite technique, qui n’avait rien de facile au début de ce projet.

Certes le BFUHP (Béton Fibré Ultra Haute Performance) est un béton particulier à travailler, qu’il a des caractéristiques techniques incroyables, mais encore fallait-il réussir techniquement à réaliser le projet que nous allons décrire dans les lignes ci-après.
Nous allons voir ensemble, une petite partie de cette prouesse technique concernant la réalisation du célèbre fauteuil LE CORBUSIER LC2.

Une œuvre d’art unique en BFUHP réalisée par La Manufacture des Bétons.

 

Qui était LE CORBUSIER ?

C’était un architecte Suisse connu né en 1887 et décédé en 1965, qui a réalisé plusieurs ouvrages comme le lotissement de Liège, la maison Roche, mais également des logements collectifs et bâtiments publics. On pense par exemple aussi aux unités d’habitation, dont l’une se trouve à Marseille : « La cité Radieuse. »
Son idée de l’architecture moderne, est définie par 5 points : Les pilotis, le toit-terrasse, le plan libre, la fenêtre bandeau, la façade libre.

 

Le fauteuil LC2

©Photo Atelier Merillon – La Manufacture des Bétons

Le trio Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret est à l’origine de la série des sièges LC. Le fauteuil LC2 est en somme une version revisitée du bon vieux fauteuil Club, synonyme de grand confort.
L’idée est de chercher à créer des sièges ergonomiques et innovants, s’intégrant parfaitement dans la Villa Church. C’est ainsi que les designers conçoivent les fauteuils LC1, fauteuil à dossier basculant, LC2 et LC3, appelés alors « Grand Confort » petit et grand modèle, et la chaise longue LC4, alors nommée B-306.
À l’époque ces sièges sont révolutionnaires.

 

Mais alors pourquoi La Manufacture des Bétons a réalisé ce fauteuil avec du BFUP ?

Tout a commencé avec l’organisation de l’EXPO 2017 à Astana au Kazakhstan, qui avait comme thème : L’énergie du futur.

La France était présente a bénéficié de 1083m2 pour ses stands.
Le cimentier VICAT faisait partie des présents. L’objectif était de montrer, à travers un appartement parisien de style Haussmannien, de découvrir plusieurs utilisations créatives du béton.

L’installation “Mini Agua” de l’artiste française Milène Guermont, construite dans un béton fin et polysensoriel, produit au toucher un son différent selon le champ magnétique des visiteurs.

Plusieurs objets “bétonnés” de la vie quotidienne, dont un fauteuil dessiné par l’architecte Le Corbusier et coulé en BFUP par La Manufacture des Bétons. (également des cadres en BFUHP que l’on voit sur la photo ci-dessous)

Sur les photos ci-dessous vous pouvez voir les détails de ce fauteuil. Observez les coutures. C’est un travail d’horloger qu’a effectué La Manufacture des Bétons.

 

Les difficultés du projet

Il faut savoir que cette œuvre d’art n’est constituée que d’une seule pièce. L’ossature inoxydable est incorporée au moule durant le coulage. L’ensemble forme un monobloc.
C’est une réplique exacte du célèbre fauteuil LC2.

Les principales difficultés :

  • Complexité du moule et du démoulage
  • L’imitation du cuir
  • Le coulage en 1 seule pièce

Il a fallu environ 70 litres de BFUHP.

On retrouve toutes les caractéristiques du BFUHP

  • résistant au gel/dégel
  • teinté dans la masse
  • faible porosité

Ce qui fait que ce fauteuil peut parfaitement se mettre sur une terrasse extérieur, sans risque de s’endommager avec le temps.

Mais rappelons le il s’agit d’une œuvre unique.

Vidéo Astana 2017 du groupe VICAT

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *